Accès Fiches :

La Charte Européenne

EryicaAdoptée à Bratislava (République Slovaque) le 19 novembre 2004 par la 15ème Assemblée générale de l’Agence européenne pour l’information et le conseil des jeunes (ERYICA).





Préambule

Dans des sociétés complexes et dans une Europe intégrée qui offre de nombreux défis et opportunités, l'accès à l’information et la capacité à l’analyser et l’utiliser sont de plus en plus importantes pour les jeunes européens. Le travail en information jeunesse peut les aider à réaliser leurs aspirations et peut promouvoir leur participation comme membres actifs dans la société. L’information jeunesse doit être dispensée de manière à élargir les choix offerts aux jeunes et promouvoir leur autonomie ainsi que leur capacité à penser et agir par eux-mêmes.

Le respect de la démocratie, des droits de l’homme et des libertés fondamentales implique le droit, pour tous les jeunes, d’avoir accès à une information complète, objective, compréhensible et fiable sur tous leurs questions et besoins. Ce droit à l’information a été reconnu dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, par la Convention relative aux Droits de l’Enfant, dans la Convention Européenne pour la Protection des Droits de l’Homme et par la Recommandation n° R (90) 7 du Conseil de l’Europe concernant l’information et les conseils à donner aux jeunes en Europe. Ce droit est également la base des actions en information jeunesse entreprises par l'Union Européenne.


Introduction

Le travail en information jeunesse généraliste couvre tous les sujets qui intéressent les jeunes et peut inclure un éventail d’activités : information, conseil et avis, orientation, aide, accompagnement, "coaching" et formation, travail en réseau, ainsi que renvoi vers des services spécialisés. Ces activités peuvent être dispensées par des centres d’information jeunesse, ou par des services d’information jeunesse au sein d’autres structures, ou via des médias électroniques ou d’autres types de médias. Les principes de cette Charte sont destinés à être appliqués à toutes les formes de travail en information jeunesse généraliste. Ils constituent une base de standards minimums et de mesures de qualité qui doivent être établis dans chaque pays, en tant qu’éléments d’une approche globale, cohérente et coordonnée du travail d’information jeunesse, ce dernier faisant partie de la politique de jeunesse.


Principes

Les principes suivants constituent des lignes directrices pour le travail en information jeunesse généraliste qui vise à garantir aux jeunes le droit à l’information.

  • Les centres et les services d’information jeunesse sont ouverts à tous les jeunes sans exception.
  • Les centres et les services d’information jeunesse s’efforcent de garantir l’égalité d’accès à l’information à tous les jeunes, quels que soient leur situation, leur origine, leur sexe, leur religion, ou leur catégorie sociale. Une attention particulière doit être portée aux groupes défavorisés et aux jeunes ayant des besoins spécifiques.
  • Les centres et les services d’information jeunesse doivent être accessibles facilement et sans rendez-vous. Ils doivent être attrayants pour les jeunes et offrir une atmosphère accueillante. Leurs horaires de fonctionnement doivent correspondre aux besoins des jeunes.
  • L’information fournie est déterminée par les demandes des jeunes, ainsi que par la perception de leurs besoins en information. Elle traite tous les sujets qui peuvent intéresser les jeunes et évolue constamment de manière à couvrir de nouveaux sujets.
  • Chaque usager est respecté comme un individu à part entière et la réponse à chaque question est personnalisée. Cela doit être fait d’une manière qui permette à l’usager de renforcer sa capacité à penser et agir par lui-même, d’exercer son autonomie et de développer sa capacité à analyser et utiliser l'information.
  • Les services d’information jeunesse doivent être gratuits.
  • L'information est fournie de manière à respecter la vie privée de l’usager ainsi que son droit à ne pas révéler son identité.
  • L’information est dispensée de manière professionnelle par du personnel qui est formé à cet effet.
  • L’information fournie est complète, à jour, exacte, pratique, conviviale et facile d’utilisation.
  • Tout est mis en œuvre afin d'assurer l'objectivité de l'information dispensée, et ce grâce au pluralisme des sources utilisées ainsi qu’à leur vérification.
  • L’information dispensée doit être indépendante de toute influence religieuse, politique, idéologique ou commerciale.
  • Les centres et les services d’information jeunesse s'efforcent d'atteindre le plus grand nombre possible de jeunes, en utilisant des moyens efficaces et appropriés selon les différents groupes et besoins. Ils doivent pour ce faire être créatifs et novateurs dans le choix de leurs stratégies, méthodes et outils.
  • Les jeunes doivent avoir l'opportunité de participer, de manière adaptée, aux différentes étapes du travail en information jeunesse, que cela soit au niveau local, régional, national ou international. Cela peut inclure, entre autres, une participation à l’identification des besoins en information, à la préparation et à la diffusion de l’information, à la gestion et à l’évaluation des services et projets d’information, ainsi que des activités impliquant les pairs.
  • Les services et les centres d’information jeunesse doivent coopérer avec d’autres services et structures de jeunesse, en particulier dans leur localité, et travailler en réseau avec des intermédiaires et d’autres organismes qui interviennent auprès des jeunes.
  • Les services et les centres d’information jeunesse doivent aider les jeunes à avoir accès à l'information par le biais des technologies modernes de l’information et de la communication, ainsi qu'à développer leurs compétences à les utiliser.
  • Aucune source de financement du travail en information jeunesse ne doit agir d’une manière qui empêche un service ou un centre d’information jeunesse d’appliquer l’ensemble des principes de cette Charte.
Haut de page ↑