logo Infor Jeunes
Infor Jeunes
l'information sans condition !

MON(S), PARCOURS IDEAL : Le jeu de piste d'Infor Jeunes à ne pas rater!

10-06-2015 Autres

Tente de gagner 1 pass duo pour Mons 2015 ou l’une de nos autres surprises

Tu souhaites découvrir Mons, ses perles et ses services parce que…
Tu méconnais ta ville ? Tu étudieras bientôt dans la cité du Doudou ? Tu es un(e) apprenti(e) explorateur(rice) ? T’as pas envie de mourir idiot(e) ? Ton train ne part que dans 2h ?

Alors, pars à la découverte de la ville grâce au jeu de piste « Mon(s), Parcours idéal » !
Ton objectif : Répondre aux questions, trouver ton chemin au travers des nombreuses rues pour pouvoir remporter ton kit du « parfait jeune montois » rempli de surprises et bons plans !

Prêt(e) ? Rendez-vous au stand Infor Jeunes  - au festival Mon(s) Expression - ce lundi 6 juillet dès 14h !

Tu viens en groupe ? contacte-nous pour nous informer du nombre de participants.

RDV sur la page Facebook de l'évènement pour recevoir toutes les infos

Mon(s), Parcours idéal est organisé dans le cadre du festival  jeunes de la Confédération de Organisations de Jeunesse : Mon(s) Expression.
Du 6 au 10 juillet, de nombreuses organisations de Jeunesse te proposent ateliers et animations, au bucolique Jardin Suspendu de Mons.
Au programme: vélo-énergie, impro théâtrale, animation sur l'alimentation, projection et micro-trottoir, conférence gesticulée... 

Le programme du festival

En partenariat avec : Mons 2015, la librairie Scientia, Infor Jeunes Mons, Synapse asbl, la maison des jeunes de Mons, Provélo et le centre de planning familial famille heureuse
...

Lire la news

Kot wanted #2: les aspects à ne pas oublier

29-06-2015 Logement

Si juillet est synonyme de vacances et de détente, c'est aussi le mois où certains partent en quête d'un nouveau kot pour la rentrée de septembre. Nous ne doutons pas que tu seras attentif à la situation et au loyer de ton nouveau logement, mais en sera-t-il de même pour les aspects juridiques, la sécurité ou le contrat de bail? Voici quelques aspects à ne pas négliger.

Avant toute chose, pense à visiter le kot

En général, les visites s’effectuent pendant les vacances quand le kot est inoccupé. Profites-en pour vérifier: la luminosité de la pièce, si l’électricité est sécurisée, si les sanitaires fonctionnent et ne fuient pas, si la cuisinière possède une hotte, si le frigo ne consomme pas trop, s’il n’y a pas de traces d’humidité dans les pièces, si les châssis de la fenêtre sont encore isolants, etc. Bref, sois vigilant pour éviter les désagréments ! Attention, pour un kot en travaux, pense à t’assurer qu’il sera en état et habitable lors de ton entrée.

Si tu observes des détails qui ont échappés au propriétaire, assure-toi que l’état des lieux sera modifié en conséquence.

Le b.a.-ba du contrat de bail

C’est LE document indispensable du koteur ;  à lire avec attention avant signature… et après vérification de l’état des lieux ! Concrètement, c’est le contrat qui stipule que le bailleur te permet de vivre dans le logement qu’il met à ta disposition… moyennant un loyer évidemment ;)

Si tu le souhaites, et avec l’accord de ton propriétaire, ton kot peut devenir ta résidence principale. Tu devras alors adapter ton contrat et signer un bail de résidence principale.

Qu’est ce qui doit obligatoirement y figurer ?

  • Les noms, prénoms et coordonnées des deux parties
  • L’adresse du bien loué et les parties (pièces) comprises dans la location
  • Le montant du loyer
  • La date à laquelle commence la location

Le bailleur ajoute parfois d’autres éléments comme la durée, les charges ou le ROI. Attention, sache qu’il peut aussi mettre ce qu’il veut dans ce contrat, pour autant que les termes ne soient pas contraires à l’ordre public.

Quelles sont tes obligations… et celles du bailleur ?

Tu es tenu de : payer le loyer et les charges, entretenir ton kot, meubler suffisamment les lieux s’il n’y a pas de meubles prévus, effectuer les petites réparations ou réparer les dégâts causés par ta faute et surtout… restituer les lieux en état à la fin du bail (logique non ?).

Le bailleur doit : te louer le kot en bon état de réparations, te « garantir une jouissance paisible du bien loué » et s’acquitter de toutes les grosses réparations.

Pour savoir en détails « qui répare quoi », consulte le tableau de l’asbl Droits quotidiens

Check-list : as-tu pensé à vérifier …

  • si le propriétaire possède un permis de location valable ?
  • si l’état des lieux est conforme à la réalité et s’il n’y a aucune réparation à effectuer?
  • si ton contrat de bail ne comporte aucune clause abusive ?
  • si ton contrat de bail inclus une assurance incendie ? (pas obligatoire mais vivement conseillée) Quelques conseils sur la sécurité incendie dans ton kot
  • s’il y a un extincteur et au moins un détecteur de fumée à chaque étage ?

Pour plus d’infos, consulte la brochure de notre centre Infor Jeunes Mons « Ton kot à la cote »

Si tu as encore des doutes ou des questions, n’hésite pas à contacter le centre Infor Jeunes près de chez toi !

...

Lire la news

Infor Jeunes participe à la Fête des Solidarités

22-06-2015 Autres

Ces 29 et 30 août, Infor Jeunes sera présent au village associatif de la Fête des Solidarités, une programmation familiale, festive, populaire, colorée et multiculturelle... Come & Join us !

La fête des Solidarités c’est aussi et surtout "un moment de rassemblement, de débats, d’expression et de fête pour des milliers de citoyens désireux de se mobiliser pour faire de la société de demain, une société ouverte au dialogue loin des diktats des multinationales, des bourses, du séparatisme, une société dans laquelle chacun peut retrouver son pouvoir et ses espoirs."

Entre musique, théâtre et débats, il y en aura pour tous les goûts !

Tout au long du weekend, l'évènement rassemblera près de 20 concerts sur 2 places emblématiques de la Citadelle: l'Esplanade et le Théâtre de Verdure. Calogero, Cali, Akhénaton ou encore Magic System seront présents pour mettre l'ambiance!

urban village

Grande nouveauté 2015, la Fête des Solidarités a décidé de mettre à l’honneur la culture Hip hop avec l'Urban village : « Il réunira sur un seul site une série d’activités qui font le sel du hip-hop : rampe de skate, battles breakdance, street soccer, rap et dj sets - en présence des références mondiales Lilou (FR), Roxrite (USA) et The NextOne (IT), garden party et autres ateliers graff’." Pour toute la programmation, visite la page Facebook de l'Urban village.

En parallèle, la Place de Débats sera rythmées par trois moments de réflexion :

  • "Les entreprises : créatrices de bénéfices à la société ?" Avec Paul JORION, François FORNIERI, Thierry BODSON, Hilde VERNAILLEN 
  • "La politique, la finance et l’individu : pouvoirs et dynamiques de changements" Avec Bruno COLMANT, Susan GEORGE, Jean-Pierre HANSEN, Jean-François KAHN
  • "Les jeunes adultes, acteurs de changement ou victimes du passé ?" Avec Gaël FAYE, Mr. Mondialisation, David MURGIA, Ismaël SAIDI, Geneviève DAMAS

Un festival engagé qui sensibilise à certaines thématiques:

PROGRAMME DES CONCERTS

SAMEDI 29 AOUT: AKHENATON & IAM, HUBERT-FELIX THIEFAINE, SINEAD O'CONNOR, MAGIC SYSTEM, DANAKIL, BIGFLO & OLI, DALAL ABU AMNEH, LI-LO, YOUSSEF, ICI BABA

DIMANCHE 30 AOUT: CALOGERO, CALI, RODRIGO y GABRIELA, MILOW, FUGUAIN & PLURIBUS, HINDI ZAHRA, GONZO, GAEL FAYE, CHICOS y MENDEZ, LES VACHES AZTEQUES.

Obtiens ton pass et rejoins-nous !

...

Lire la news

Kot wanted #1: Que chercher… et comment le trouver ?

18-06-2015 Logement

A cette période, la plupart des étudiants ont déjà trouvé leur « home sweet home » pour la prochaine année académique. Ce n’est pas ton cas ? Pas de tracas, Infor Jeunes te donne quelques pistes pour trouver ton futur lieu d’études, de vie et autres folies !

Quel type de kot ?

La première étape consiste à déterminer ce que tu cherches exactement : entre kot universitaire, chez l’habitant ou encore KAP (Kot-à-projet), le choix est vaste.

a) Les kots proposés par les établissements scolaires

  • Les kots universitaires (ou de haute-école): principalement situés dans des résidences universitaires, ces kots ont le double avantage d’être moins cher que la moyenne du marché et d’appartenir à l’institution (ce qui évite les contrats frauduleux). Tu peux souvent choisir entre un kot avec des communs à partager ou un studio avec cuisine et sanitaires privatifs. Les inconvénients ? Les places sont limitées et la demande est assez importante, il n’y a donc pas de place pour tout le monde. Il est nécessaire de faire la demande plusieurs mois à l’avance. De plus, tu ne peux généralement pas y rester plus de deux ans.
  • L’internat : moins populaire, cette formule a pourtant l’avantage d’offrir un logement bon marché incluant les repas et toutes les charges.
  • Le kot à projets : les « KAP »  sont des kots communautaires (8 à 12 étudiants) qui, en plus de vivre ensemble, permettent aux étudiants d’œuvrer pour une cause qui leur tient à cœur (défense de l’environnement, promotion d’activités, cuisine, etc.). Les + ? Faire partie d’un « KAP » te permet d’être avec des étudiants qui partagent tes centres d’intérêts et ta place est généralement assurée pour minimum 2 ans. Plus d’infos sur www.organe.be        

b) Les kots proposés par des particuliers

  • Le kot privé : C’est certainement le type de kot le plus répandu ; et en terme de logement, on peut y trouver tout… mais aussi n’importe quoi. A toi d’être attentif au descriptif de l’annonce et au contenu du bail. Kot individuel, appart, studio… fais ton choix !
  • La colocation : Si tu aimes vivre en communauté et que tu veux continuer à profiter des commodités d’un grand appartement ou d’une maison, la colococation est une bonne alternative au kot classique. Il faut juste être attentif aux modalités du bail, vérifier que les tâches seront bien réparties et surtout s’assurer que tu as un bon feeling avec tes colocataires !
  • Le kot chez l’habitant : Vivre chez l’habitant, c’est profiter du même confort qu’à la maison ! L’objectif, outre un logement économique, c’est le partage, la rencontre. Il existe aussi les logements intergénérationnels, qui visent à réunir senior et étudiant sous un même toit. Plus d’infos : http://www.1toit2ages.be   

Comment trouver son kot ?

Là encore, le choix est large. Il existe de nombreux canaux de communication : le service logement de ton université (ou de la ville parfois), les services logement des centres Infor Jeunes, les valves de ton école, les petites annonces, les agences immobilières privées, le bouche-à-oreille mais le plus plébiscité reste les sites Internet spécialisés !

En effet, les sites pour trouver ton futur kot sont nombreux sur la toile; on t'en a donc épinglé quelques uns, plutôt intéressants, qu'ils soient:

On aime particulièrement le site « Cote ton kot » qui te permet d’évaluer ton logement et de partager ton expérience avec de potentiels futurs locataires.

Encore besoin d’un avis et de quelques conseils pour te décider ? Découvre le témoignage de Justine, 23 ans, étudiante et « koteuse » 

Tu as maintenant toutes les cartes en main pour dénicher le kot qui te correspond mais ne tarde pas car les places sont limitées et le décompte pour la rentrée… est déjà bien entamé !

Sources : Manuel de survie en kot - © Pexel
...

Lire la news

Les centres de jeunes questionnent la radicalisation

Le réseau Infor Jeunes participait à la journée de sensibilisation à la radicalisation organisée par l’asbl For’J à Charleroi. Retour sur cette journée enrichissante.

Montée du discours haineux, islamophobie ambiante, recrudescence de l’antisémitisme, jeunes belges qui rejoignent des groupes terroristes, discriminations interdites mais toujours subies par les jeunes, … Dans une société où l’actualité et les réseaux sociaux ont un impact de plus en plus important sur le vivre-ensemble, où la démocratie et les libertés sont questionnées, voire mises à mal, les professionnels de notre secteur s’interrogent : comment les animateurs et informateurs des CJ peuvent-ils mener à bien leurs missions ? Comment mieux appréhender ce contexte multiforme ? Comment en parler avec les jeunes dans un débat démocratique ?

C’est autour de ces questionnements que s’est déroulée la 2ème journée de sensibilisation à la radicalisation, rythmée par des ateliers, conférences et échanges. De nombreux représentants du secteur jeunesse étaient présents dont plusieurs centres Infor Jeunes.

La matinée était consacrée au contexte sociétal ainsi qu’aux valeurs et missions du secteur jeunesse. Au cours de l’après-midi, les participants avaient la possibilité de participer à l’un des quatre ateliers au choix et d’échanger avec les intervenants : genre et mixité, décryptage des nouveaux médias ou encore  les bases de l’interculturalité faisaient partie des thématiques proposées.

Outre le développement du « vivre ensemble », l’objectif de cette journée était aussi de dégager des pistes d’actions, de recommandations ou de solutions tant au niveau de l’animateur jeunesse qu’au niveau sociétal. La synthèse des ateliers et la clôture des travaux a ainsi permis d’envisager plusieurs pistes et d'alimenter les reflexions futures sur le phénomène de radicalisation.

Source : http://www.icj-bagic.be

Crédit photo: Full Web Tv
...

Lire la news