Les News Infor Jeunes

Ce dimanche 12 août : Journée Internationale de la Jeunesse

06-08-2018 Réseau IJ
Ce dimanche 12 août : Journée Internationale de la Jeunesse

Nous voilà arrivés à la journée annuelle censée mettre les jeunes et le Secteur Jeunesse sous les projecteurs, sous quelque forme que ce soit. À cette occasion, Infor Jeunes souhaite rappeler son existence, sa mission et son souhait en cette Journée Internationale de la Jeunesse.

Infor Jeunes, c’est quoi ?
 
Infor Jeunes, c’est une association qui s’est donné pour mission, il y a déjà plus de 40 ans, d’aider les jeunes à prendre conscience des éléments sociaux, culturels, économiques et politiques qui les concernent et à les aborder avec un esprit critique. Ce que cela signifie ? Infor Jeunes veut faire des jeunes des Citoyens Responsables, Actifs, Critiques et Solidaires. Autrement dit, faire d’eux des « CRACS » !
 
Infor Jeunes aide les jeunes à devenir des CRACS en mettant gratuitement à leur disposition des informations qui les concernent, sur différentes thématiques comme l’emploi, le logement, la formation, la protection sociale, l'enseignement, la mobilité internationale, etc. Cela se fait majoritairement via des animations et la production d’outils et de brochures mais également via des permanences où les jeunes ont l’occasion de poser leurs questions directement à un interlocuteur afin d’avoir un réel sentiment d’accompagnement et de soutien. 

Composé de 15 centres d'information jeunesse et de 22 permanences d'information jeunesse décentralisées, Infor Jeunes est aussi et surtout un réseau. Tout jeune peut donc facilement trouver un centre ou un point relais relativement proche de chez lui ! À côté de cela, bon nombre de brochures et outils Infor Jeunes sont mis à disposition des jeunes dans près de 160 lieux très fréquentés par ceux-ci à travers la Wallonie.
 
Infor Jeunes, c’est pour qui ?
 
On considère que tout jeune de 12 à 26 ans peut trouver de l’aide chez Infor Jeunes, tout simplement car il s’agit de la tranche d’âge qui s’étend de la première année secondaire à la fin approximative des études supérieures. Les informateurs jeunesse du réseau Infor Jeunes sont en effet à même de répondre à un maximum de questions que se posent les jeunes entre ces deux grandes étapes de leur vie. Bien entendu, cette tranche d’âge est plus représentative qu’exhaustive et personne n’en est exclu !

Infor Jeunes est également un soutien pour les professeurs et autres acteurs du Secteur Jeunesse, qui peuvent notamment faire appel aux différentes animations proposées par le réseau dans le but d’aborder une thématique avec leurs élèves et autres groupes de jeunes. Celles-ci sont répertoriées sur le site www.inforjeunes.be.  
 
Plus d’infos ? 
 
Le réseau Infor Jeunes  possède trois sites internet, en dehors des sites propres à chaque centre Infor Jeunes :            
 
  • www.inforjeunes.be : le site général du réseau où le jeune peut retrouver les actus qui le concernent, les réponses aux questions les plus fréquemment posées, un formulaire de contact pour poser ses questions, les coordonnées des centres Infor Jeunes, etc.     
     
  • www.actionjob.be : le site internet d’Infor Jeunes totalement dédié aux jobs étudiants : des conseils pour postuler correctement, les réponses aux questions les plus fréquemment posées, des explications sur la législation des contrats étudiants, un outil pour aider à déterminer où le jeune se situe par rapport aux différents plafonds fixés en termes d’heures prestées et de salaire perçu, etc.
     
  • www.elections.inforjeunes.be : le site de référence pour les primo-votants des élections 2018-2019 : pourquoi, comment, quand et pour qui voter ? La brochure « Je vote : mode d’emploi », déjà écoulée à plus de 35.000 exemplaires, y est à disposition en téléchargement libre ou commandable jusqu’à 100 exemplaires gratuitement.
 
« Notre souhait le plus cher, en tant qu’informateurs jeunesse du réseau Infor Jeunes ? Que les jeunes entendent parler de nous et de ce que nous leur proposons comme services ; qu’ils sachent que nous sommes là pour les aider dans leurs projets et pour les éclairer dans leurs tracas de la vie quotidienne, et ce peu importe le sujet. »
 


Retard ou annulation de vol : quels sont tes droits ?

31-07-2018 Protection Sociale
Retard ou annulation de vol : quels sont tes droits ?

Ta valise est prête, tu n’attends plus qu’une chose : t’envoler vers la destination de tes vacances ! Mais pas de chance, ton avion est retardé voire même … annulé ! Sais-tu que tu as des droits dans ce cas ? Et que ta compagnie aérienne a, de son côté, des obligations envers toi ? On te dit tout !

En cas de vol retardé
 
Lorsque la compagnie aérienne annonce que ton vol aura un retard de :
 
  • 2 heures ou plus pour un vol de 1500 kilomètres ou moins ;
  • 3 heures ou plus pour un vol intracommunautaire (= à l'intérieur de l'union européenne) de plus de 1500 kilomètres et pour tous les autres vols compris entre 1500 et 3500 kilomètres ;
  • 4 heures ou plus pour tous les autres vols ;
elle est alors tenue à plusieurs obligations : 
 
  • Des repas et des rafraichissements en suffisance ;
  • Deux appels téléphoniques ;
  • Un hébergement à l’hôtel et la prise en charge des transferts entre l’aéroport et ton lieu d’hébergement si cela s’avère nécessaire. 
Dans le cas où le vol a au moins 5 heures de retard, tu peux te faire rembourser ton billet d’avion et éventuellement demander la prise en charge du vol retour vers ton point de départ initial (dans le cas où le vol retardé est au départ d’une escale de correspondance). 
 
Pour les vols annulés et les vols qui arrivent avec plus de 3 heures de retard, tu peux également demander une indemnisation, qui est à calculer sur base de la distance du vol :
 
  • 250 euros pour un vol de 1500 kilomètres ou moins ;
  • 400 euros pour un vol intracommunautaire de 1500 kilomètres ou moins ;
  • 400 euros pour un vol non UE entre 1500 et 3500 kilomètres ;
  • 600 euros pour un vol non UE de 3500 kilomètres ou plus.
Attention, tu n’auras par contre pas droit à l’indemnisation si la compagnie arrive à prouver que le retard est dû à des circonstances extraordinaires qui n’auraient pas pu être évitées mêmes si toutes les mesures raisonnables avaient été prises. Exemples : les conditions météorologiques et les catastrophes naturelles, l’instabilité politique ou encore la fermeture du trafic aérien. 
En revanche, sache qu’une grève ne peut pas être considérée comme une circonstance extraordinaire et que tu peux donc demander une indemnisation dans ce cas-là. 
 
En cas de vol annulé
 
Le droit à la compensation
 
La compagnie aérienne t’offre le choix entre deux compensations : 
 
  1. Un nouveau vol, vers la destination initiale ou finale : le trajet doit se faire aux mêmes conditions que celles initialement prévues et dans un délai court. Le trajet peut se faire dans un délai plus éloigné mais à ta convenance. La compagnie aérienne est alors tenue aux mêmes obligations que dans le cas d’un vol retardé (voir plus haut).
  2. Le remboursement du billet : dans le cas où tu te trouves en escale et que ton vol est annulé, la compagnie aérienne prend en charge les frais te ramenant au point de départ initial. 
 
Le droit à l’indemnité 
 
Tu as également droit à une indemnisation de la part de la compagnie aérienne. Il faut cependant remplir deux conditions :
 
  1. Tu dois avoir été prévenu(e) de l’annulation du vol moins de deux semaines avant l’heure de départ.
  2. Tu n’as pas reçu d’autres propositions de vol proches de ton heure de départ. 
 
Les montants d’indemnisation sont les mêmes que ceux énoncés pour le cas d’un vol retardé (voir plus haut). 
 
Le montant de l’indemnité est réduit de 50% si la compagnie aérienne peut t’offrir un réacheminement vers ta destination finale et que l’heure d’arrivée ne dépasse pas l’heure d’arrivée prévue du vol initialement réservé de : 
 
  • 2 heures pour tous les vols de 1500 kilomètres ou moins ; 
  • 3 heures pour un vol intracommunautaire de plus de 1500 kilomètres et pour tous les autres vols compris entre 1500 et 3500 kilomètres ; 
  • 4 heures pour tous les autres vols. 
La compagnie aérienne te rembourse sous forme d’argent sauf si tu es d’accord de te faire rembourser sous forme de bons de voyage. 
Comme en cas de vol retardé, tu ne seras pas indemnisé(e) si elle arrive à prouver que le retard est dû à des circonstances extraordinaires (voir plus haut).  
 
Le droit à la plainte
 
Qu’il s’agisse d’un cas de vol retardé ou annulé, si tu considères que tes droits n’ont pas été respectés, tu peux porter plainte dans un premier temps auprès de la compagnie aérienne, de l’agence de voyage, de l’aéroport ou du tour opérateur concernés. 
En l’absence de réponse satisfaisante dans un délai raisonnable (dans les 6 semaines), tu peux t’adresser à l’organisme national chargé de l’application de la réglementation, la DGTA , qui examinera ta plainte. Le lien pour adresser une plainte se trouve ici.
 
Récapitulatif
 
Un peu perdu(e) ? Voici un petit récap’ : 
 
 
 
 
Source :
 
Règlement (CE) n°261/2004 du Parlement européen et du Conseil du 11 février 2004 établissant des règles communes en matière d’indemnisation et d’assistance des passagers en cas de refus d’embarquement et d’annulation ou de retard important d’un vol et abrogeant le règlement (CEE) n°295/91. 
 


L’emploi des travailleurs Infor Jeunes menacé !

30-07-2018 Emploi
L’emploi des travailleurs Infor Jeunes menacé !

En Belgique, et plus précisément en Wallonie, 2.000 à 6.000 postes risquent d’être supprimés suite à la réforme APE en Région wallonne.

Les APE, c’est quoi ?
 
C’est une aide accordée aux employeurs du secteur non-marchand en vue de créer de l’emploi (APE = Aide à la Promotion de l’Emploi). Le montant de ces subsides est déterminé en fonction du nombre de points que peut prétendre un travailleur sur le marché de l’emploi et ce, en fonction de sa situation personnelle (diplôme, durée d’inscription comme demandeur d’emploi, etc.).  
Aujourd’hui, on compte plus de 60.000 personnes concernées par ce dispositif et qui travaillent chaque jour à nous offrir des services de qualité nous touchant de près comme de loin (crèche, maison de repos, maison de jeunes, centre culturel, planning familial, etc.).
 
Qu’est-ce qui change ?
 
Malheureusement, le Gouvernement de la Région wallonne a décidé de revoir ce dispositif d’aide, et cette réforme menace actuellement 2.000 à 6.000 postes dans le secteur non-marchand . Si tu veux aller plus loin et mieux comprendre cette réforme, tu peux lire notre news sur le sujet
 
Infor Jeunes menacé !
 
Tout comme l’ensemble du secteur associatif, le réseau Infor Jeunes, dont l'existence et l'action dépendent très largement de ces travailleurs subventionnés par ce dispositif, est inquiet. C’est pour cela que nous t’invitons à signer cette pétition. C’est notamment l’occasion de montrer ton soutien aux travailleurs des centres Infor Jeunes si tu as toi-même déjà eu besoin de leur aide ! Cette fois, ce sont eux qui ont besoin de la tienne ! :-)