Les News Infor Jeunes

Chargé(e) de Communcation/relations Publiques

12-04-2017 Emploi
Chargé(e) de Communcation/relations Publiques

La fédération Infor Jeunes recherche un/une chargé(e) de communication/relations publiques

Employeur: La Fédération Infor Jeunes Wallonie-Bruxelles Asbl (FIJWB)

Date de l’engagement: Mai 2017

Secteur d’activité: Socioculturel – Secteur de la Jeunesse

Catégorie de métier: Chargé(e) de communication / relations publiques

Lieu de travail: Namur

Fonction: 

  • Le chargé de communication/relations publiques conseille et apporte son expertise de communicant en tenant compte de la culture de l’institution.

  • Il définit une stratégie et une tactique de relations presse/médias ; en fonction des moyens et des ressources disponibles mais aussi du contexte de communication de l’asbl.

  • Il conçoit et pilote le dispositif d’information à l’externe, en cohérence avec les valeurs du réseau Infor Jeunes

  • Il réalise un travail de recherche sur les sujets susceptibles d’intéresser les médias et en détermine l’angle de communication. Il rédige des supports de communication et des cahiers de charges.

  • Il crée et entretient des relations avec les journalistes et instaure un dispositif d’expression et d’échange avec eux.

  • Le chargé de communication/relations publiques participe également aux actions internes et externes permettant d’atteindre les objectifs fixés par l’institution.

  • Il gère en collaboration les différents outils et les actions de communication (web, édition, newsletter, événement, salon, dossier de presse).

  • Il établit et maintient des relations de confiance avec l’environnement interne et externe afin de favoriser une image positive de l’asbl et de son réseau.

  • Enfin, il participe à favoriser la circulation de l’information et à entretenir une dynamique collective.

Missions

  • Assurer une écoute formelle et informelle de l’institution, en proposant des dispositifs de communication adaptés aux différentes parties prenantes.

  • Savoir traduire les projets de l’institution en termes de communication avec les différents médias.

  • Collecter, vulgariser et hiérarchiser l’information.

  • Évaluer la perception en externe de l’asbl et proposer des pistes d’action.

  • Assurer une veille médias sur la communication, identifier les nouveaux médias et évaluer l’opportunité de réagir.

  • Préparer les outils et les procédures associés à une communication externe (élaborer les messages, concevoir les argumentaires à destination de la presse, rédiger un dossier presse, conseiller, etc.).

  • Apporter un appui opérationnel aux membres du réseau pour communiquer vers l’extérieur.

  • Analyser, traiter, élaborer l’information et sa diffusion sur tous les médias externes.

  • Favoriser les échanges par l’organisation d’événements presse en adéquation avec les objectifs stratégiques du réseau Infor Jeunes (conférence de presse, interviews…).

  • S’assurer de la bonne diffusion des outils de communication auprès des journalistes.

  • Mettre en place des outils de mesure (indicateurs) et d’analyse de résultats.

  • Savoir développer une activité de prospection de sponsoring.

  • Représenter le réseau Infor Jeunes dans des instances d’avis et/ou de consultation.

Profil du candidat:

Formation: 

  • Enseignement supérieur de type court au minimum
  • Connaissance avérées en communication et/ou en relations publiques

Connaissances, compétences requises:

Savoirs

  • Connaissance de l’institution, sa culture, son identité
  • Esprit d’analyse (enjeux)
  • Compréhension des techniques de l’information et de la communication interne et externe
  • Maîtrise des techniques et outils de communication (oraux, écrits, visuels, multimédias…)
  • Connaissance des dispositifs de mesure, d’évaluation
  • Maîtrise des techniques rédactionnelles
  • Représentation du fonctionnement des médias

 

Savoir-faire

  • Savoir créer et piloter une stratégie de communication externe en lien avec les enjeux de l’institution
  • Savoir reformuler ces enjeux vers le public externe
  • Être en mesure de sensibiliser pour mieux communiquer selon l’attente des médias
  • Savoir identifier le registre lexical de l’asbl
  • Savoir rédiger (vulgariser, argumenter, réfuter, convaincre)
  • Savoir s’exprimer en public
  • Savoir mettre en place et animer des réseaux de correspondants

 

Savoir-être

  • Ecoute, curiosité, bon relationnel
  • Esprit de synthèse
  • Adaptabilité et ouverture d’esprit
  • Rigueur et organisation
  • Force de conviction
  • Résistance au stress
  • Etre capable de proposer des politiques et des actions de communication (créativité) 
  • Bonnes capacités rédactionnelles 
  • Capacité d’autonomie et de travail en équipe

 

Caractéristiques:

  • CDD de 6 mois
  • Échelon 4.1 de la CP 329.02
  • Régime : 38h/semaine
  • Formations
  • Congés extra-légaux
  • Prise en charge des frais de transport domicile-lieu de travail
  • Flexibilité des horaires

Exigences: Passeport APE

Contact:

Fédération Infor Jeunes Wallonie-Bruxelles

Rue Godefroid 20 à 5000 Namur

Bureau : +32(0)81.980.816

Envoyez CV et lettre de motivation via job@inforjeunes.be avant le mardi 18 avril 2017 (12h).

Si votre CV est retenu, sachez que l’épreuve orale se déroulera le lundi 24 avril en nos locaux de 9h à 17h. Un mail vous sera envoyé le 21 avril 2017.


Webmaster - Webdesigner

12-04-2017 Emploi
Webmaster - Webdesigner

La fédération Infor Jeunes recherche un/une webmaster/webdesigner

Employeur: La Fédération Infor Jeunes Wallonie-Bruxelles Asbl (FIJWB)

Date de l’engagement: mai 2017

Secteur d’activité: Socioculturel – Secteur de la Jeunesse

Catégorie de métier: Webmaster/Webdesigner

Lieu de travail: Namur

Fonction:

  • Le webmaster/webdesigner est chargé de l'amélioration continue du site Internet.
  • De sa conception à sa maintenance technique, il doit veiller à adapter le site en fonction des besoins des internautes et des nouvelles technologies croissantes. Pour ce faire, il a une attention particulière pour l’ergonomie afin de rendre la navigation fluide et conviviale, le graphisme pour le rendre attractif, l’animation et la promotion pour en augmenter l'audience.

Missions:

  • Participer à la conception de nouveaux sites pour l’institution
  • Créer et gérer des interfaces graphiques visuelles multimédia (graphisme et ergonomie)
  • Réaliser l’intégration des éléments multimédia
  • Animer le site
  • Gérer le contenu éditorial
  • Améliorer le référencement du site
  • Apporter les solutions techniques utiles
  • Gérer l’archivage

Profil du candidat:

Formation: 

  • Bachelier webmaster / Webdesigner ou toutes autres expériences en lien avec la fonction

 

Connaissances, compétences requises:

Savoirs

  • Connaissance des outils de l'Internet tant techniques que graphiques
  • Connaissances CMS standards
  • Connaissances en gestion de projets web

Savoir-faire

  • Maîtrise des logiciels et des techniques de programmation : HTML, CSS, PHP, MySQL, JavaScript…
  • Maîtrise des techniques graphiques : les logiciels de création graphique (Photoshop, Illustrator)

Savoir-être

  • Très grande polyvalence
  • Sens des délais et des priorités 
  • Force de proposition
  • Capacité d’adaptation
  • Sens de l’organisation
  • Réactivité
  • Sens de la communication relationnelle
  • Clarté de l'expression orale
  • Intérêt pour les nouvelles technologies et leurs enjeux (veille)
  • Résistant au stress

Caractéristiques:

  • Contrat de remplacement (maximum 3 mois)
  • Échelon 4.1 de la CP 329.02
  • Régime : 38h/semaine
  • Prise en charge des frais de transport domicile-lieu de travail
  • Flexibilité des horaires

Exigence: Passeport APE

Contact:

Fédération Infor Jeunes Wallonie-Bruxelles

Rue Godefroid 20 à 5000 Namur

Bureau : +32(0)81.980.816

Envoyez CV et lettre de motivation job@inforjeunes.be avant le mardi 18 avril 2017 (12h).

Si votre CV est retenu, sachez qu’un entretien se déroulera le mardi 25 avril en nos locaux. Un mail vous sera envoyé le cas échéant le 21 avril 2017.


Le Happy Slapping

06-04-2017 Citoyenneté - Justice
Le Happy Slapping

As-tu déjà vu passer dans ton fil d’actualité des vidéos qui montrent des personnes se faire agresser physiquement ? Peut-être même as-tu déjà toi-même filmé ce genre d’agressions ? Tu l’as ensuite publiée ? Quelle que soit ton intention, non seulement le fait de filmer une agression, mais en plus le fait de publier ensuite la vidéo sur les réseaux sociaux, sont des actes qui violent la loi...

Le Happy slapping, c’est quoi ?

Le Happy slapping consiste à filmer, à l'aide de ton smartphone, une scène d’agression à laquelle tu assistes. Si tu diffuses cette vidéo sur Internet et les réseaux sociaux, ce sera un élément aggravant lorsque tu seras jugé(e).

Que risques-tu ?

Contrairement à la France, où le Code pénal punit l’infraction de Happy slapping, ce n’est pas encore le cas chez nous. Cela ne veut pas pour autant dire que tu ne seras puni(e). En effet, on peut te poursuivre sur base d’autres dispositions légales qui existent déjà.

Voici les différentes dispositions sur base desquelles tu pourrais être poursuivi(e) en Belgique si tu te rends coupable de Happy slapping :

  • Coups et blessures

Étant donné que tu filmes une agression, certains juges pourront considérer que tu es complice de coups et blessures.

Il faut savoir que la personne qui porte des coups risque un emprisonnement de 8 jours à 6 mois et une amende de 208€ à 800€. Si les coups ont entrainé une maladie, une incapacité de travail, ou encore la mort de la personne agressée, ces peines peuvent augmenter jusqu’à 5000€ d’amende et 15 ans de réclusion.

Attention, lorsqu'un des mobiles de l’agression est le mépris ou l'hostilité à l'égard d'une personne en raison d’une de ses caractéristiques personnelles (couleur de peau, origine, sexe, orientation sexuelle, handicap…), les peines sont encore plus élevées !

Lorsque tu filmes une agression, tu risques d’être condamné(e) au titre de « complice de coups et blessures » et de te voir appliquer une peine légèrement inférieure à celle de l’auteur.

  • Non-assistance à personne en danger

Tu peux aussi être condamné(e), à titre personnel cette fois, pour non-assistance à personne en danger. En effet, il serait plus adéquat d’appeler les secours, la police, ou, dans la mesure de tes possibilités, de venir en aide à la personne, plutôt que de filmer l’agression à laquelle tu assistes.

Sur cette base, tu risques un emprisonnement de 8 jours à 1 an, et/ou une amende de 400€ à 4000€. Tu risqueras un emprisonnement de 16 jours à 1 an et/ou une amende de 800€ à 4000€ si le délit ou le crime auquel tu assistes et que tu filmes est motivé par le mépris ou l’hostilité à l’égard d’une personne  en raison d’une de ses caractéristiques personnelles (couleur de peau, origine, sexe, orientation sexuelle, handicap…).

  • Diffusion

Lorsque tu diffuses une vidéo sans l’accord de la personne filmée, tu enfreins les règles concernant le droit à l’image. Il s’agit du droit selon lequel toute image d'une personne mais également l'utilisation de cette image requiert le consentement de la personne représentée. Il suffit que l’on puisse reconnaître la personne pour que le droit à l’image puisse être invoqué. Si tu diffuses la vidéo d’une agression, tu violes le droit à l’image des protagonistes, et tu encours des sanctions civiles et pénales.

Il existe donc tout un arsenal qui peut être mobilisé par les juges et les procureurs pour te condamner lorsque tu es coupable de Happy slapping. Réfléchis-y à deux fois avant de filmer, publier ou partager ce genre de contenus !

Attention ! Si tu es mineur au moment des faits, tu n’encourras en principe pas de sanctions pénales, mais tu risques de te retrouver devant le juge de la jeunesse, qui peut t’imposer des mesures éducatives (pouvant aller de la « simple » réprimande, à un enfermement en I.P.P.J.).

Sources: Code pénal (M.B. 8/06/1867)