News Infor Jeunes

News Infor Jeunes - Premier achat immobilier

Cela fait un moment que tu es locataire et tu souhaiterais passer le cap de l’achat d’une maison ? Tu n’y vois pas très clair dans toutes les démarches à effectuer ? C’est effectivement un sujet très vaste mais voici un petit résumé qui devrait t’aider !

1) La recherche d’un crédit hypothécaire
Prends rendez-vous auprès de différentes banques afin de savoir combien tu peux emprunter et ce que tu vas devoir rembourser tous les mois. Il est préférable de se rendre dans plusieurs banques pour demander différentes simulations d’emprunts car les taux d’intérêts peuvent varier d’une banque à l’autre.

2) Les frais de l’acte d’achat / « frais de notaire »
Il ne faut pas oublier de prendre en compte les frais de notaire dans ton budget.
Pour prendre un exemple concret (*), pour une maison de 200.000€, ces frais s’élèveraient à environ 29.300€.  Ils reprennent :
 
  • Les droits d’enregistrement : impôt que le notaire collecte pour l’Etat et les régions. Ils varient selon le type d’acte et selon les régions. Pour une vente en Wallonie et à Bruxelles, le taux est à 12,5% du montant de la maison mais il peut être réduit sous certaines conditions (exemple : maison modeste).   (25.000€) 
     
  •  Les honoraires : rémunération du travail effectué par le notaire, fixée selon un barème obligatoire. (2.160€)
     
  • Les recherches et formalités administratives : recherches et formalités que le notaire doit réaliser en vue de la signature de l’acte et qui lui sont imposées par différentes législations. (1.370€)
     
  • La TVA : toutes les prestations réalisées par le notaire sont facturées avec TVA, ce qui implique un coût de 21%, que le notaire perçoit en faveur de l’Etat. (21% de 2.160€=770€)
 
(*) exemple provenant de l’illustration téléchargeable sur la page https://www.notaire.be/acheter-louer-emprunter/1-calcul-de-frais-d-un-acte-d-achat ; dans le cas d’une maison située en Région wallonne ou bruxelloise et sous réserve des éventuelles réductions de frais.
 
Il est possible de faire une simulation du calcul d’un acte d’achat ici : https://www.notaire.be/calcul-de-frais/achat 
 
 
3) La visite de maisons
Ne te laisse pas influencer par ta première impression. Compare bien les aspects positifs aux aspects négatifs. Vérifie que la maison répond à tes besoins et aux normes exigées.
Evite absolument de dévoiler au vendeur ton budget d’achat, il pourrait se servir de cette information à ton désavantage !
 
4) La deuxième visite
Même si tu penses avoir trouvé la maison de tes rêves, il est toujours conseillé de prendre un peu de recul et de ne pas négocier d’emblée. Prends le temps de tout mettre à plat et de faire le tour de tous les points importants. Si après ça la maison t’intéresse toujours, fais une deuxième visite et pose toutes les questions que tu as encore. La présence d’un expert lors de cette visite est toujours intéressante : il aura un avis plus objectif que toi sur la maison, surtout s’il y a beaucoup de travaux à effectuer. 
 
5) L’achat 
Quand tu as trouvé chaussure à ton pied, commence par négocier le prix et faire une offre d’achat. Tu peux aussi acheter ta première maison « sous réserve ». Cela signifie que tu définis un certain nombre de conditions dans le « compromis de vente provisoire », de manière à te donner la possibilité de renoncer à l’achat. L’une des conditions les plus courantes est celle de l’acceptation du crédit hypothécaire pour une date déterminée. Si le crédit n’est pas conclu avant cette date, tu peux encore renoncer à l’achat.

Pour aller plus loin, n’hésite pas à te rendre sur le site www.notaire.be, où tu trouveras plus d’informations notamment sur les prêts, les assurances, etc. 
 

Sources :