Les News Infor Jeunes

Études à l’étranger : L’équivalence des diplômes

24-05-2018 Enseignement
Études à l’étranger : L’équivalence des diplômes

Tu te lances dans l’aventure des études à l’étranger ? Très bon choix ! Cela ne pourra que t’enrichir personnellement et professionnellement ! Mais, avant toute chose … As-tu pensé à t’assurer de l’équivalence des diplômes entre la Belgique et le pays dans lequel tu vas étudier ?

Équivalence pour partir à l’étranger
 
Cette équivalence détermine la valeur des études qui tu as suivies à l’étranger et est délivrée sur base de documents scolaires. Elle te garantit un séjour scolaire régulier à l’étranger ainsi qu’une réintégration sans difficulté au sein du système scolaire de la Communauté française lors de ton retour. 
 
Ce document ne peut être délivré que par le pays d’accueil. Tu devras donc introduire ta demande dans le pays dans lequel tu souhaites aller étudier. Pour ce faire, tu dois te rendre sur le site http://www.enic-naric.net/ où tu trouveras une liste de contacts par pays. Si le pays que tu as choisi n’a pas encore de Centre Enic-Naric, il est conseillé de t’adresser à son Ambassade à Bruxelles ou à l’Ambassade de Belgique dans ce pays.
 
Équivalence au retour de l’étranger
 
Si tu reviens en Belgique après avoir étudié à l’étranger, ou si tu es un étudiant étranger qui souhaite étudier en Belgique, une équivalence sera également nécessaire pour pouvoir poursuivre tes études (secondaires ou supérieures).
 
Pour poursuivre tes études dans l’enseignement secondaire en Belgique
 
L’établissement dans lequel ton inscription a été effectuée, doit impérativement demander  une équivalence à la Direction générale de l’enseignement obligatoire, Service des équivalences. 
Le chef d’établissement doit envoyer le dossier de demande au plus tard un mois après ton inscription. Toi et tes parents êtes également libres d’introduire vous-mêmes la demande auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
 
Pour être complet, le dossier doit contenir :
 
  • Ton diplôme ou certificat de fin d’études primaires accompagné du relevé de notes (dans le cas où tu viendrais juste de finir tes primaires) ou les bulletins des 3 dernières années que tu as suivies, comportant la décision d’orientation pour l’année d’études suivante (lorsque tu as déjà entamé tes études secondaires) ;
  • Un extrait d’acte de naissance original ;
  • La preuve originale du paiement des frais administratifs pour la demande d’équivalence (51 € ou 76 €). 
Pour poursuivre tes études dans l’enseignement supérieur en Belgique avec un diplôme de fin d’études secondaires

Tu dois introduire une demande d’équivalence de ton diplôme de fin d’études secondaires auprès du « Service des équivalences de l’enseignement obligatoire » afin qu’il détermine si ton diplôme est équivalent au Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur - CESS. 
C’est cette équivalence qui permettra ton inscription à l’une des années du 1e cycle (bachelier) des études supérieures (Haute École, Université ou ESA).

Pour constituer le dossier de demande d’équivalence, il faut réunir plusieurs documents administratifs et scolaires :
 
  • un extrait d’acte de naissance original ;
  • une lettre de motivation rédigée en français (noms, prénoms, adresse, type et branche d’études souhaitée) ou le formulaire prévu à cet effet complété ;
  • la preuve originale de paiement des frais administratifs pour la demande d'équivalence (150 ou 200 €) ;
  • une copie conforme de ton diplôme de fin d’études secondaires (ou l’original), accompagné obligatoirement du relevé de notes, ou d’une attestation provisoire de réussite suivi du relevé de notes, si tu as été diplômé récemment ;
  • un document certifié conforme (ou en version originale) prouvant ton admission à l’enseignement supérieur dans le pays où tu as suivi tes études secondaires ou la réussite d’une ou plusieurs années d’études dans l’enseignement supérieur. Ceci te permettrait d’obtenir une équivalence plus large.
Le dossier doit être introduit entre le 15 novembre et le 15 juillet de l’année académique qui précède celle que tu souhaites suivre. L’introduction se fait soit par courrier (de préférence par courrier recommandé), soit en venant déposer le dossier complet dans les bureaux du Service des équivalences de l’enseignement obligatoire (uniquement sur rendez-vous). 

Il est possible de consulter l’avancement de ton dossier via le site web de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour les équivalences de diplômes, les adresses des différents services y sont également disponibles. 
 
Pour poursuivre des études dans l’enseignement supérieur en Belgique, tout en possédant déjà un titre supérieur
 
Tu dois faire une demande d’admission directement auprès d’un établissement d'enseignement supérieur organisant les études qui t’intéressent. Ces derniers sont compétents uniquement lorsqu’il s’agit d’une admission pour le 2ème cycle (Master). Les documents à remettre varient d’un établissement à l’autre. 
Si tu souhaites avoir accès à l’agrégation de l’enseignement secondaire supérieur ou à une spécialisation dans l’enseignement supérieur de type court, tu devras alors introduire une demande d’équivalence de ton diplôme d’enseignement supérieur obtenu à l’étranger auprès du Service de la Reconnaissance académique et professionnelle des diplômes étrangers d'enseignement supérieur.
 
 
Sources :
  • https://www.cire.be/
  • http://enseignement.be/
  • http://www.equivalences.cfwb.be/ 
 


Médecine et dentisterie : examens d'entrée les 6 juillet et 5 septembre

27-03-2018 Enseignement
Médecine et dentisterie : examens d'entrée les 6 juillet et 5 septembre

Si tu souhaites faire des études de médecine ou dentisterie, sache que tu dois pour cela réussir un examen d'entrée ! Les dates de cette année viennent d'être annoncées.

Depuis l'an dernier, l'accès aux études en sciences médicales ou en sciences dentaires en Fédération Wallonie-Bruxelles est conditionné par la réussite d'un examen d'entrée portant sur un programme de 8 matières.
 
Cette année, deux épreuves seront organisées :
  • le vendredi 6 juillet
  • le mercredi 5 septembre
Ces deux épreuves seront centralisées et se dérouleront à Brussels Expo, sur le site du Heysel.

Plus d'infos ici !
 
 


Examen d’entrée en sciences médicales et dentaires

06-04-2017 Enseignement
Examen d’entrée en sciences médicales et dentaires

Si tu souhaites t’inscrire en médecine ou en dentisterie à la rentrée 2017-2018, tu devras passer un examen d’entrée. Infor jeunes t’explique ça en détails !

L’examen remplacera le concours en fin de 1ère année et sera centralisé, c’est à dire qu’il sera organisé pour tout le monde au même endroit le 8 septembre 2017.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 1er août 2017 sur le site de l’ARES. Un droit d’inscription de 30€ est à régler. Toutefois, ces 30€ te seront remboursés si tu présentes effectivement l’examen ou si tu annules ton inscription maximum 3 jours avant l'examen.

Lors de ton inscription, tu devras mentionner ton choix de filière (dentisterie ou médecine) et si tu résides en Belgique ou non. Tu dois aussi indiquer dans quel établissement tu souhaites suivre tes études de médecine ou dentisterie si tu réussis l’examen.

L’examen d’entrée est divisé en 2 parties composés de différentes matières :

  • Partie 1 : mathématiques, physique, chimie et biologie
  • Partie 2 : capacités de raisonnement, à communiquer, de percevoir les dimensions éthiques des décisions et la capacité à faire preuve d’empathie, de compassion, d’équité et de respect.

Afin d’obtenir l’attestation permettant de s’inscrire aux 60 premiers crédits de sciences médicales et dentaires, tu dois obtenir 10/20 en moyenne à l’examen. A côté de cette note requise de 10/20 de moyenne, il faut aussi avoir obtenu minimum 8/20 pour chaque matière composant les deux parties.

Les résultats seront transmis à l’ARES (qui retransmettra aux participants) dans les trois jours de la délibération. Au plus tard le 10ème jour suivant l’examen d’entrée et d’accès, les lauréats recevront l’attestation leur permettant d’accéder aux études de médecine et dentisterie.

Cette attestation est valable un an. Elle est personnelle et incessible.

En cas d’échec, l’examen ne peut être représenté qu’une seule fois dans les 5 années académiques suivant la première tentative.

Pour les étudiants non résidents en Belgique :

Si le quota de 30% de candidats non-résidents est dépassé, le jury de l’examen classe les candidats non-résidents dans l’ordre décroissant des notes. Il attribuera les attestations de réussite aux candidats non-résidents jusqu’à atteindre le plafond de 30%.

Pour les étudiants inscrits en BA1 en 2016-2017 :

Les étudiants inscrits cette année académique en BA1 de médecine et dentisterie devront quant à eux toujours présenter le concours en juin 2017. Si lors de ce concours, ils n’obtiennent pas leur attestation mais qu’ils souhaitent continuer ces études en 2017-2018, ils devront alors présenter l’examen d’entrée le 8 septembre 2017. S'ils le réussissent, ils pourront inscrire à leur programme annuel les crédits de la suite du cycle. Bien sûr, ce concours disparaitra à partir de l’année académique 2017-2018.

Source : Projet de Décret de la Communauté française relatif aux études médicales et dentaires (voté le 29 mars 2017)